28 janvier 2024

Que pouvons-nous apprendre sur Israël, famille unie et divisée.

Cette enseignement explore l’histoire d’Israël à travers les figures de Jacob, David et leurs descendants, mettant en lumière les thèmes de la fidélité à Dieu, la division du royaume et l’impact des choix spirituels à travers les générations.
Enseignement Biblique - Eglise VIE
Enseignement Biblique - Eglise VIE
Que pouvons-nous apprendre sur Israël, famille unie et divisée.
/
Écoutez aussi les enseignements sur :
Enseignement Biblique - Eglise VIE
Enseignement Biblique - Eglise VIE
Que pouvons-nous apprendre sur Israël, famille unie et divisée.
/

Cette enseignement examine de manière approfondie les histoires et leçons tirées de la vie de plusieurs figures bibliques, en se concentrant principalement sur les figures d’Israël, en particulier Jacob, ses fils, et la division du royaume sous Rehoboam et Jéroboam. L’orateur souligne la continuité et la complexité des récits bibliques, mettant en lumière la nature humaine et la souveraineté divine à travers ces histoires.

L’enseignement commence par rappeler l’histoire de Jacob, renommé Israël par Dieu. Jacob, fils d’Isaac et petit-fils d’Abraham, est célèbre pour ses douze fils, qui deviennent les patriarches des douze tribus d’Israël. Une attention particulière est accordée à la tribu de Juda, d’où provient la dynastie de David, et à Benjamin, le dernier fils de Jacob. L’importance de ces tribus dans la formation de l’identité d’Israël est soulignée, notamment par leur rôle dans la naissance du judaïsme (Genèse 32:28, 35:18).

Le récit se poursuit avec l’histoire du roi David, un homme « selon le cœur de Dieu », et de son successeur, son fils Salomon. Après la mort de Salomon, le royaume d’Israël se divise sous le règne de Rehoboam, son fils, et de Jéroboam, un officier de Salomon. Cette division est attribuée à la décision de Rehoboam de ne pas alléger le joug imposé par Salomon, entraînant ainsi un schisme entre les dix tribus du nord, dirigées par Jéroboam, et les tribus de Juda et Benjamin au sud, sous Rehoboam (1 Rois 12:1-24).

L’orateur examine ensuite la dualité des récits d’Abijam (ou Abija) dans 2 Chroniques 13:1-22 et 1 Rois 15:1-8. Dans le premier, Abijam est présenté comme un défenseur de la foi en l’Éternel, tandis que dans le second, il est décrit comme ayant suivi les péchés de son père Rehoboam. Cette divergence souligne la complexité des caractères bibliques et la nature multiforme de la narration biblique.

L’enseignement met en évidence l’importance de la fidélité à Dieu, en utilisant l’exemple de Salomon, qui, malgré sa sagesse, tombe dans l’apostasie en fin de règne. Cela mène à une discussion sur la nature du péché et la nécessité pour les chrétiens de chercher activement la volonté de Dieu. Le rôle du péché dans l’histoire d’Israël est exploré, avec une attention particulière aux conséquences des actions de Salomon et de ses descendants.

En conclusion, l’enseignement souligne l’importance de l’éducation des enfants dans la foi, l’impact des idoles modernes, et la nécessité d’une dévotion inconditionnelle à Dieu. L’orateur rappelle que la recherche de Dieu doit être une priorité dans la vie des croyants, et met en garde contre la complaisance et l’instabilité dans la foi.

Aller plus loin :

  1. Consacrer du temps chaque jour à l’étude approfondie de la Bible cette semaine.
  2. Examiner ma vie pour identifier toute idole ou priorité qui pourrait remplacer Dieu.
  3. Discuter avec mes enfants de l’importance de craindre Dieu et de le mettre en premier dans leur vie.
Écoutez aussi les enseignements sur :